Faire un don

une-school-01

Les établissements de VECV École France Quéré scolarisent gratuitement des enfants malades et handicapés en Île-de-France et Seine-Maritime.

Aller au contenu de l'école France Quéré

VECV – École France Quéré

Fonctionnement des écoles

Établissement scolaire à part entière

 VECV – École France Quéré est un établissement privé sous contrat, gratuit, constitué de deux écoles primaires, de deux collèges (Île-de-France et Normandie), d’un lycée général et d’un lycée technique (Île-de-France). Les professeurs se déplacent au domicile d’enfants et adolescents malades ou handicapés, de la maternelle à la Terminale.

Statut
Les écoles « VECV- École France Quéré » sont soit sous contrat simple avec l’Éducation nationale (écoles primaires de Paris et Rouen), soit sous contrat d’association (collège et lycée d’enseignement général de Paris) soit hors contrat comme nos filières techniques ou le collège de Rouen, trop récent.

Conditions financières
La scolarisation est gratuite, comme à l’école publique. Il est simplement demandé d’adhérer à l’Association (cotisation annuelle  de 100 euros).

Les programmes
Les notions abordées sont conformes aux programmes de l’Éducation nationale, mais l’enseignement est adapté à la pathologie de chaque élève. Les enseignants sont donc souvent amenés à utiliser des outils spécifiques, comme les tablettes numériques.

Enseignants 
Les enseignants, tous diplômés d’État, sont des professionnels rémunérés soit par le Rectorat (Paris / Rouen) soit par l’association VECV. Ils se déplacent au domicile de l’élève, dans toute l’Île-de-France et dans la région de Rouen (primaire et collège). Ils leur dispensent les programmes en vigueur, tout en adaptant leur enseignement au cas particulier de l’élève, selon sa pathologie, sa fatigue, ses traitements.  Ils les préparent et les présentent aux examens nationaux (DNB, bac). Ils suivent régulièrement des formations pédagogiques  spécifiques liées au handicap.

Conseils de classe
Tous les trimestres se tiennent des conseils de classe, en présence de tous les professeurs et de la directrice. Des bulletins scolaires sont remplis pour tous les élèves à l’issue de ces conseils de classe.

Les sorties
Dans la mesure du possible, des sorties sont organisées au cours de l’année scolaire (cinéma, musée, nature…) qui permettent aux élèves de se rencontrer et d’être réunis.

La fête
Chaque année au mois de janvier, a lieu la fête de l’école, qui réunit les élèves du primaire et du secondaire, avec chansons, expositions de dessins, spectacles, goûter, tombola…

Vacances
Le rythme scolaire est celui de l’Éducation nationale.

Accéder à la page INSCRIPTION

Télécharger la notice d’inscription

Actualités de l’école France Quéré (sorties, examens, résultats, etc)

Cette année encore, le partenariat entre VECV Rouen et la Ligue de Sport Adapté a été reconduit, ce qui a permis à certains élèves de pouvoir bénéficier d’un suivi à domicile, individuel et gratuit. Amandine, enseignante en Activités Sportives Adaptées à la Ligue, prend en charge 5 élèves de VECV : chaque semaine elle se rend à leur domicile pour leur proposer des activités telles que renforcement musculaire, endurance, tennis, football, ou encore boccia (genre de pétanque, activité favorite de nos élèves !).

 

En juin 2021, nos 11 élèves de terminale (9 en série générale, 2 en série professionnelle) ont été reçus au bac – dont 7 avec mention.

Un grand bravo à eux, qui ont dû cette année encore faire preuve d’une volonté et d’une détermination exceptionnelles pour travailler dans les conditions particulières qu’on sait.

Bravo aussi à leurs professeurs, qui ont déployé des trésors d’ingéniosité pour faciliter la progression de leurs élèves : enseignement à distance, mixte présentiel-distanciel, classes virtuelles, etc.

Merci enfin à nos partenaires grâce à qui des séances de coaching en prise de parole ont pu être proposées à nos élèves de terminale, afin de développer leur confiance en eux et de les familiariser à la prise de parole en public : ils ont pu affronter plus sereinement la nouvelle épreuve du Grand Oral !

Voici un résultat remarquable: l’enseignante a réussi pendant le confinement et le déconfinement, par visio conférence, à faire travailler trois élèves sur un même support: la rédaction commune d’une histoire.
Vous pouvez télécharger le résultat ici

Bravo à Adam, Ayelane et Virginio.

Toute l’équipe primaire souhaite remercier vivement Augustin pour sa contribution. En effet, à la suite de l’annonce du déconfinement et de la reprise possible des cours en présentiel, les enseignantes ainsi que les élèves ont eu besoin de supports visuels concrets pour expliquer les gestes barrières et mesures sanitaires à mettre en œuvre. Par ses petits dessins très précis et bien adaptés à la situation spécifique de scolarisation par VECV, il a été d’une grande aide pour tous. Un grand bravo et encore Merci.

 

Portrait : Augustin Maury, 20 ans, est passionné de BD, de cinéma et de musique et il aime particulièrement dessiner. Depuis deux ans, il est en formation professionnelle en alternance à l’école de l’Image des Gobelins à Paris. En plus de ses cours, il est donc une semaine sur deux en stage dans un service de marketing et de communication

Bravo Joseph pour cette réalisation graphique et le poème qui l’accompagne.

Depuis le déconfinement, toute l’équipe se mobilise et s’adapte progressivement aux nouvelles directives.  Nos élèves continuent leurs apprentissages à distance  et quelques uns ont eu la chance de retrouver leur enseignante. Plaisir des retrouvailles ! Bravo à tous nos élèves et  leur famille, chacun s’organise pour que la continuité pédagogique se poursuive.

 

 

 

Trois élèves d’une même enseignante ont partagé leurs connaissances pour réaliser une leçon commune sur le vivant. Chacun a travaillé en visio avec son enseignante puis une mise en commun a été possible toujours en visio. Bravo !

Après avoir inventé puis mis en forme une poésie, Lily travaillera seule chez elle pour l’apprendre et la récitera par la suite à son enseignante lors d’une visio.

Les apprentissages et la créativité se poursuivent à VECV !

Témoignage de Mylène, texte réalisé en dictée à l’adulte

Mercredi 6 mai 2 020

Ce que j’aime dans le piano, c’est jouer. Mais il pend trop de place alors j’ai pris le synthé de maman. Ma prof de chant m’a appris à jouer des deux mains en même temps. Le premier morceau que je chantais c’était Ding ding dong. Ensuite, c’était La plongée mais je ne le chantais pas. Après ça a été La sauterelle. La Chanson tendre est venue avant La berceuse du marchand de sable ». Pendant le confinement,  Mylène ne s’est pas ennuyée…

Ilian a réalisé un exercice de conjugaison sur l’imparfait et il a ajouté sa petite touche personnelle pour agrémenter le cours: le masque de pharaon

Blandine, enseignante et Stéphanie, coordinatrice pédagogique, expérimentent un partage d’écran  et d’exercices en  vision-conférence avant de le proposer aux élèves. Comment rendre les cours plus interactifs lorsque l’on est chacun chez soi ?  On tâtonne, on cherche…    

On élabore des outils, on les teste entre enseignants. Le cours est prêt, on les propose à l’élève. Lors d’un cours en visio-conférence , celui-ci peut directement réaliser l’exercice sur le partage d’écran tout en échangeant avec son enseignante. Ici, un exercice de numération utilisant le matériel déjà utilisé avant le confinement et la réalisation d’un test de lecture de l’album la rivière aux crocodiles Bama-Ba.
 

Nos petits élèves mettent en œuvre des compétences mathématiques en réalisant des recettes: au programme gâteau ou pâte à sel . Bravo à Louane et Ilian.
 

 

 

 

 

 

 

 

Pendant que certains élèves lisent et complètent des fiches de lectures, comme M, d’autres approfondissent leurs connaissances du monde du vivant, comme Lise qui réalise une fiche sur la germination en ce début de printemps.

   

Après cette pause, pas vraiment vacance, pendant laquelle chacun, enfant, parent, enseignant, avait besoin de donner plus grande place au repos et à la détente, et pendant laquelle nous avons maintenu le lien malgré tout. Nous nous préparons tous à reprendre et nous nous interrogeons. Qu’est-ce qui a changé ?

Nous confirmons les horaires des cours qui s’adaptent aux disponibilités de nos emplois du temps en confinement. Nous faisons un bilan ensemble. Les parents sont aussi des partenaires de l’évaluation. Avec mes cours en visioconférence, j’entre dans leur maison par une nouvelle porte et la voie de ma pratique trouve une ouverture autre. Ensemble, nous fixons des objectifs, chacun de sa place, avec ses attentes, son regard. Tous partie prenante de la motivation de l’enfant, nous échangeons sur les pratiques et moyens qui ont porté leurs fruits. Certes, il y a le programme de l’Éducation Nationale. Mais nous validons avec une bienveillance essentielle les efforts fournis par l’élève, veillons à ce que sa participation soit valorisée, ses progrès reconnus.

La salle des profs virtuelle de l’équipe VECV et les partages de ressources numériques de qualité par les plates-formes spécialisées, m’aident beaucoup. Je veille à sélectionner les contenus adaptés au parcours des enfants, en adéquation avec la progression de leur classe d’inclusion. Les séances pédagogiques que je crée varient en fonction de leurs capacités d’attention et de concentration et des moyens matériels dont nous disposons. La technique montre plus que jamais ses limites et induit parfois le recours aux parents, ce qui pourrait être une contrainte supplémentaire pour les situations que je propose. Cependant, cela crée aussi une dynamique inédite. Le confinement rapproche souvent les fratries et je vois surgir naturellement l’enseignement mutuel. Des aînés partagent, tout fiers, leur savoir-faire avec certains  outils, notamment informatiques.

Ensemble nous avons le plaisir d’apprendre et nous approfondissons la relation pédagogique à distance.

Mais vivement la fin du confinement pour que nous retrouvions, qui les copains, qui les collègues, qui les proches éloignés, et Votre École Chez Vous !

Valérie Champenois, Professeure des écoles

Toute l’équipe pédagogique primaire de l’école France Quéré, Votre École Chez Vous, se mobilise pour garantir la continuité pédagogique de ses élèves depuis la fermeture de l’école. Malgré la maladie ou le handicap, malgré le confinement, chaque élève doit pouvoir poursuivre ses apprentissages.

La première semaine de confinement a été une semaine de contact et de réflexion : prise de contact par téléphone ou mail avec chacune des familles pour prendre des nouvelles, maintenir le lien et prendre connaissance des organisations familiales dont il faudrait tenir compte pour organiser les cours (parents en télétravail ou non, horaires possibles, accès ou non à des moyens technologiques, liens avec les écoles d’inclusion de l’élève…).

Pendant cette même première semaine, nous avons mis en œuvre et organisé des visio-conférences en petits groupes entre les enseignantes, la directrice et la coordinatrice pédagogique. Moment fort pour chacune d’entre nous : plaisir de se retrouver, partage des inquiétudes, échanges concernant les élèves. Une réunion d’équipe habituelle mais tout de même un peu différente ! Nous continuons d’échanger régulièrement par mail et/ou par téléphone.

Très rapidement sont apparues deux problématiques : la première, la question de la continuité pédagogique pour nos élèves à besoins particuliers dont la présence parentale est indispensable et la deuxième : la gestion de l’afflux extrêmement important d’informations à destination des familles et/ou des enseignants (envoi des cours par l’enseignant de la classe d’inclusion, mails, sites, applications, programmes, site du cned, programmes divers…). Comment aider les familles à s’y retrouver ?

Ainsi, nous avons créé un fichier de partage des organisations possibles, des astuces, des liens pertinents, qui est mis à jour régulièrement.

Enfin, afin de valoriser le travail de nos élèves et l’investissement de tous (familles, enseignants, membres de l’association VECV), de rompre l’isolement et de créer une production commune, les travaux des élèves et témoignages divers seront regroupés et publiés.

Concrètement, nous ne pouvons pas décrire une façon de travailler pendant ce confinement, car comme à l’accoutumé nous nous adaptons aux besoins de chacun de nos élèves et nous avons pris l’organisation familiale du confinement dans l’équation ; aussi vous ne trouverez ici qu’un aperçu et la liste n’est pas exhaustive :

La directrice et la coordinatrice pédagogique restent joignables par mail ou téléphone. La directrice envoie régulièrement un mail d’informations aux familles et aux enseignantes.

Chaque élève dont la mise en œuvre d’un cours n’a vraiment pas été possible est contacté une fois par semaine par mail ou téléphone pour garder le lien ;

L’envoi des cours aux familles est privilégié par mail, mais nous avons utilisé aussi les photos par téléphone, la voie postale ou dans de rares cas une remise en main propre ; le contenu des cours peut être des leçons, des fiches d’exercices, des vidéos (comme par exemple, la lecture d’un album, ou une explication …), des lectures, des liens etc… Une fiche programme est aussi rédigée pour la semaine et des explicitations supplémentaires sont parfois adressées aux parents pour répondre aux questions sur   les adaptations et mises en œuvre pédagogiques spécifiques. L’enseignant envoie ses propres cours ou adapte les cours envoyés par l’école d’inclusion ou encore fait un mixte. Tout dépend du projet préalable et aux besoins liés au confinement. Certaines familles ont fait le choix de n’utiliser que les supports envoyés par l’école d’inclusion et de « prendre en charge les cours » avec la possibilité de joindre l’enseignante de l’école France Quéré lorsque le besoin se fait ressentir.

Lorsque que cela est possible les cours se déroulent sur les heures habituelles et en visuel (skype, WhatsApp, Zoom) ; quelques élèves autonomes font même cours en visio sans présence du parent à ses côtés. Un cours presque ordinaire ! Et quelle victoire pour ces futurs collégiens de développer ainsi leur autonomie. Pour d’autres, le cours a lieu par téléphone pour la correction et les explications ; Les familles renvoient le travail aux enseignantes (mails, photos.)  à une fréquence définie ensemble.

Progressivement, famille et enseignant se sont coordonnés, parfois après une réévaluation ou un ajustement (par exemple maintenir l’attention 1h30 en visio ou par téléphone est difficile, aussi les 2 cours d’1h30 de la semaine ont été redéfinis en 3 fois 1h etc… ).

Pendant les vacances, la poursuite ou non des cours ou leur allègement a été définie entre enseignants et familles en tenant compte des besoins de chacun. A la rentrée du 20 avril, la continuité pédagogique reprendra pour chaque élève et il faudra probablement tenir compte des éventuelles nouvelles organisations familiales.

Sur le site internet et le compte Facebook de VECV , vous pouvez retrouver les témoignages et les productions des élèves. N’hésitez pas en parler autour de vous.

Stéphanie, coordinatrice pédagogique

 

Cours à distance

Chacun chez soi, on s’organise. A gauche l’ipad pour mettre en œuvre la visio-conférence avec les enseignantes, à droite l’ordinateur pour prendre note du suivi pédagogique des élèves.

 

 

 

 

Louis a réalisé en autonomie un exercice de géométrie et un exercice sur les masses. Son enseignant envoie les documents, qui sont renvoyés par la suite par les parents pour correction.

Depuis le confinement, Talha poursuit son travail sur fichier de français habituel.  Il échange régulièrement avec son enseignante par téléphone.

Certains élèves ont besoin d’appréhender les mathématiques par des manipulations. Comment faire pendant le confinement ? L’enseignante échange au préalable avec la famille sur la leçon et comment la mettre en œuvre, on improvise avec le matériel présent au domicile de l’élève !  Au jour et heure du cours, en utilisant la visioconférence, le cours se déroule presque que comme d’habitude: on manipule, on échange, on laisse une trace écrite.

 

Après un trimestre de cours en présentiel, la relation pédagogique avec mes élèves et leurs familles était déjà bien tissée. Qui aurait pu dire que cette période de confinement nous permettrait d’aller plus loin ? Avec un enseignement à distance, chacun repousse ses limites et tous, nous continuons à apprendre. Enseignante, je m’approprie une organisation inédite. Je jongle avec les moyens techniques dont disposent les familles et ceux proposés par les plates-formes, j’adapte les miens. L’écran de l’iPad remplace la photocopie, le tableau blanc interactif le livre. L’élève découvre un nouveau cadre et dévoile autrement ses capacités d’attention, de concentration et d’écoute. Le parent peut tantôt l’accompagner en gardant une oreille et un œil attentifs  sur l’activité qui est en marche. Tantôt gagner une distance constructive pour la prise d’autonomie de l’enfant.
Pour assurer la continuité pédagogique des élèves de VECV en ligne, la priorité pour moi est de bien rester en phase avec le travail de la classe d’inclusion. Mais en assurant la différenciation nécessaire en fonction du rythme de l’enfant et de son parcours d’apprentissage. C’est essentiel pour protéger le plaisir d’apprendre en ces jours si particuliers.
Les attentes sont plus fortes, la relation s’intensifie. Les contraintes liées au confinement, donnent naissance à des situations cocasses mais la motivation et la persévérance l’emportent toujours.
La continuité pédagogique en ligne est une possibilité à retenir pour se découvrir les uns les autres, apprenant autrement.
Valérie Champenois, professeure des écoles

***********

Dernier travaux avant les vacances : 1 dessin du printemps réalisé à la peinture par Euphémie et bravo à Eva qui pour le 1er avril a réalisé un poisson en origami et l’a mis en scène avec humour : la classe de MMe Marin

 

Innovation d’un élève qui a réalisé une vidéo pour célébrer le printemps: Cliquez ici

Dionys a fait en direct sa dictée matinale avec son enseignante;  un retour par photo permet de faire la correction. Félicitations !

null

Et une œuvre de Mila

Les enfants sont confinés chez eux mais grâce à la technologie, les cours continuent. Nous avons pu faire une séance d astronomie à trois avec Emma, Deborah et Schneider où nous avons expliqué pourquoi il faisait chaud à Paris en été et froid en hiver. Chaque jour, nous continuons à avancer en orthographe, en numération, en vocabulaire, nous lisons le petit prince. Les enfants ont même demandé à être amis entre eux et nous finissons le cours par des pendus en ligne.

Une enseignante du primaire

Expression  écrite

Grâce aux adaptations pédagogiques et  technologiques, Michelangelo, un de nos élèves,  raconte sa journée de confinement. Bravo pour ce premier témoignage !

Raconte en quelques phrases (avec une dictée à l’adulte) le  confinement à  la  maison  à  cause  de  l’épidémie  de  Coronavirus.

« Le matin je  fais  du  français  avec  ma  maman  et  l’aprèsmidi  je  fai des  mathématiques  avec  mon  papa.  Si on n’a  pas fini  le  français  on  en  fait  aussi  un  peu  l’après-midi .

Ce qui me  plait, c’est jouer,  regarder  dehors,  j’ai  plus  de  temps  pour  jouer.

Ce qui  me  manque : mon  ami  Fantin,  mes  autres  amis  de  l’écoleCharlotte  (l’ergothérapeute), Blanche  (l’AVS)

Parfois je  suis  agitésurtout  le  soir,  mais  quand  je  suis  repo  je  suis  calme.

Les  bonnes  ies  pour  s’occuper : jouer  avec  mon  père,  tout  seul,  avec  ma  petite  sœur ».                   Michelangelo, CE2, 9 ans

Le primaire

L’équipe de l’école primaire favorise, autant que possible, l’inclusion scolaire et le maintien du lien social. Les élèves sont donc souvent scolarisés à la fois à VECV et dans leur école de secteur.

Rythme des élèves
Nous favorisons la scolarisation mixte (certaines matières sont dispensées par VECV, les autres par l’école de référence) qui a l’avantage de ne pas trop isoler l’enfant et de le préparer à une réintégration complète dans son établissement d’origine. Toutefois, si son état de santé ne le permet pas, nous lui dispensons tous les cours nécessaires pour qu’il progresse et passe dans la classe supérieure. Le nombre de séances hebdomadaire à VECV est défini en fonction du projet de l’élève et en concertation avec les partenaires qui le prennent en charge.

L’inclusion scolaire

Dans le cas d’une scolarisation mixte, l’enseignante, accompagnée de la directrice ou de la coordinatrice pédagogique de l’École France Quéré, assiste aux ESS (Équipe de Suivi de Scolarisation) organisées dans l’école de référence de l’élève, afin d’échanger avec tous les partenaires scolaires, médicaux et paramédicaux sur les progrès de l’élève et l’évolution du projet si nécessaire.

Par ailleurs, les deux enseignants sont en contact régulier pour échanger sur les progrès et les difficultés de l’élève, ainsi que sur leurs pratiques pédagogiques.

Les cours

Le nombre d’heures de scolarisation à domicile est défini lors de la mise en place de la scolarisation de l’élève dans notre établissement et redéfini à chaque nouvelle rentrée scolaire en concertation avec la famille et l’école de référence de l’élève s’il y a lieu. Ce nombre varie de 3h à 6h. Un cours dure en moyenne 1h30. La présence d’un adulte responsable au domicile est obligatoire lors de l’intervention des enseignants.Le rythme scolaire est celui de l’Éducation nationale.

L’enseignant est à l’écoute de son élève, prend le temps de l’observer et de mettre en place avec lui les adaptations pédagogiques dont il a besoin. L’enseignant s’adapte à son rythme, à sa fatigabilité et s’appuie sur ses points forts pour l’aider à progresser sans le mettre en échec

Les élèves
Nos écoles primaires comptent actuellement 80 élèves : 61 répartis dans toute l’Île-de-France et 19 à Rouen et sa région.

Les enseignants
L’équipe pédagogique est actuellement composée de 19 enseignants : 16 en Île-de-France et 3 à Rouen. Ils viennent d’horizons divers : professeurs des écoles publiques ou privées, psycho pédagogues, titulaires de diplômes de Sciences de l’éducation, etc… L’équipe est donc riche d’expériences et de parcours multiples, expériences mutualisées lors des nombreuses réunions d’équipe et de formation.
Chaque enseignant se rend entre 2 et 4 fois par semaine chez l’élève, pour un cours d’une durée de 1h30.
La fréquence des cours est décidée par la Directrice, après évaluation des besoins de l’élève et en concertation avec les différents professionnels travaillant autour de l’enfant.

La direction

Île-de-France : Lydie JACQUIN

Rouen : Emmanuelle BOULY

Le thème
Chaque année, un thème est choisi par l’ensemble de l’équipe primaire,, sur lequel les enfants seront amenés à travailler, notamment en vue de la fête de l’école (« Les cinq sens », « Les insectes », « L’eau », « Le conte musical », « Les monuments de Paris » …)

 

Type 1 : Type 1 : maladies invalidantes (épilepsie, diabète, cancers, insuffisance rénale…), thérapies invalidantes (hémodialyse chronique, chimiothérapie…), accidents.

Type 2 : handicaps moteurs (myopathies, maladie des os de verre, infirmité motrice cérébrale, polyarthrite chronique…), handicaps sensoriels (problèmes visuels ou auditifs), difficultés d’apprentissage ou « dys » (dyspraxie, dysphasie, dyslexie…).

Type 3 : troubles cognitifs, autisme, troubles envahissants du développement.

Type 4 : troubles du comportement, troubles psychologiques (phobies, hyperactivité, dépressions, tentatives de suicide, anorexie…).

plume-illus-01

Le secondaire

Le Secondaire comprend un collège, un lycée et un lycée technique. Il intègre prioritairement des élèves en scolarité complète : des adolescents entièrement déscolarisés pour raison de santé et ne bénéficiant d’aucune prise en charge scolaire.

Matières enseignées
Français, Histoire/géo, philosophie, sciences économiques et sociales
Maths, physique/chimie, SVT
Anglais, espagnol, allemand
Certains professeurs ont les compétences pour enseigner plusieurs disciplines (maths & physique/chimie, français & histoire/géo, etc.).

Les enseignants
Le secondaire compte actuellement 34 professeurs dont 4 à Rouen. Ils sont tous diplômés d’État

Lycée technique

Nous proposons deux filières :

  • GA (Gestion et Administration) : le bac pro GA prépare à travailler au sein d’une entreprise pour prendre en charge certaines opérations (paie, trésorerie, comptabilité). Les élèves acquièrent des compétences en communication, organisation, maîtrise des outils bureautiques.
  • ARCU (Accueil Relations Clients et Usagers). Le bac pro ARCU conduit aux métiers nombreux et diversifiés de l’accueil et de la vente. La formation initiale privilégie les activités d’accueil des personnes, les opérations commerciales, l’apprentissage des missions d’information, de médiation et de gestion de flux.

Examens nationaux
Nos enseignants préparent les élèves au DNB (brevet) et au bac. Les taux de réussite varient de 80 à 100%.

La direction
Île-de-France : Marie-Suzanne de La Bâtie

Rouen : Claire Roche.

Scolarité

Les cours

Les professeurs interviennent au domicile des élèves, à raison d’1h30 à 2h de cours par matière et par semaine.
Synthèses de cours, devoirs et notes sont consultables en ligne sur notre logiciel de cahier de texte, adapté aux particularités de l’établissement.

Classe virtuelle
Des classes virtuelles permettent de rassembler de petits groupes d’élèves (3 ou 4) autour d’un professeur, par écrans interposés. Ce système, qui permet à des adolescents souvent isolés de « se retrouver » un peu comme dans une classe, se révèle très efficace en complément des cours et préparation aux épreuves d’examen.

Évaluation
À l’issue de chaque conseil de classe sont remplis des bulletins scolaires, comme dans n’importe quel établissement.

Que sont-ils devenus ?

 

Les orientations prises par les élèves de V.E.C.V : synthèse de l’enquête réalisée en 2015

La méthode

  • 568 lettres et questionnaires ont été adressés aux parents d’anciens élèves,
  • Période de scolarisation : 2006 –  2014,
  • Taux de réponse de 27 % (155 élèves),
  • Questionnaire portant sur trois thèmes :
    • Le déroulement de la scolarisation,
    • Le devenir des élèves après avoir quitté l’école,
    • Les aspects bénéfiques et ceux qui pourraient être améliorés.

Le déroulement de la scolarisation

La plupart des élèves ne font pas, de loin, toute leur scolarité à l’école ( c’est bien la mission de l’école d’aller chez l’enfant quand il ne peut plus aller en classe ordinaire . C’est une action qui se veut temporaire).

Ainsi, 30% n’ont été qu’en primaire , 60 % qu’en secondaire , 4% sont passés du primaire au secondaire , 6% inscrits en primaire sont revenus ultérieurement en secondaire .

Le temps passé à l’école a tendance à augmenter (1 an et 6 mois en 2007, 2 ans et 3 mois en 2015 en moyenne en excluant les cas extrêmes).

L’évolution des maladies vers des troubles plus difficiles à gérer en classes collectives, la pratique développée de l’intégration partielle (l’élève reste scolarisé pour partie dans son établissement d’origine)  expliquent en partie que la moyenne de temps de présence soit en augmentation.

La plupart des élèves lorsqu’ils sont à V.E.C.V se présentent aux examens ont un taux de réussite similaire à celui du niveau national.

Pour la population de l’enquête on recense 14 diplômés du brevet, 30 élèves ayant passés les épreuves anticipées de première, 43 bacheliers, 5 diplômés dans la filière professionnelle récente à l’école .

Le devenir des élèves après avoir quitté V.E.C.V

77% des élèves (malgré la maladie ou le handicap encore souvent présent) arrivent à poursuivre leurs études ou à rentrer dans la vie active.

Ainsi 43% sont retournés en classe collective, 18% ont intégré l’université ou des écoles, 12% ont pu aller en centre spécialisé, 4% sont rentrés dans la vie active.

Nous n’avons pas eu d’information pour 16 % d’entre eux et 8% sont décédés.

Les élèves font des choix d’études similaires à ceux des biens portants : master, licence, Ecoles d’ingénieurs, Ecole de communication, BTS, CAP, d’autres sont encore dans le secondaire .

L’orientation professionnelle est très diverse pour ceux ayant terminé leurs études supérieures. On observe des carrières dans les domaines tel que le contrôle de gestion, la biologie, l’auto entreprenariat, le secrétariat, la plomberie, etc …

La filière professionnelle (récente) présente de réels débouchés pour certains enfants malades ou handicapés.

On a reçu des nouvelles de 9 anciens élèves scolarisés entre 2006 et 2014 ayant choisi cette voie. Ils ont tous trouvé un emploi (assistante à la Caisse des Dépôts, assistante de gestion, décoratrice sur céramique, secrétaire à temps partiel) .

D’autres poursuivent des études de BTS.

Quels bénéfices ? Quels points d’améliorations ?

95 % des parents considèrent l’action de V.E.C.V bénéfique. Les commentaires sont : il n’a pas redoublé, c’était la seule chance d’avoir son bac, il a évité l’isolement, il a repris pied, école hors du commun, vous m’avez sauvé, grande compétence, grande qualité , etc ….

Peu de parents ont souligné des points d’amélioration (34 au total) . Ces points portent sur la scolarité elle-même ( motiver davantage l’élève , augmenter les cours , éviter des changements de professeurs ) , sur l’organisation pratique ( plus de liens avec les autres élèves , formation des professeurs à la maladie de l’enfant ) , sur le retour à la vie ordinaire ( support à l’orientation , retour à l’établissement collectif …)

Verbatim

  «  Notre enfant commençant juste le primaire , victime d’une terrible maladie a réclamé et eu la visite de sa maitresse jusqu’au bout . Nous en sommes reconnaissants et nous sommes sentis très soutenues dans cette trop dure épreuve ».

«  V.E.C.V a permis à notre fils qu’il ne soit pas à 100% en classe, ce qui lui demandait de très gros efforts …avec un comportement inadapté … Il a pu apprendre à lire au calme …. V.E.C.V lui a permis de ne pas se retrouver en échec au début de sa scolarité …Il a réussi son baccalauréat S l’an dernier avec mention … » (cet élève est resté 5 ans à V.E.C.V pour ses années de primaire).

  « Merci à V.E.C.V de m’avoir permis de passer mon brevet et de ne pas redoubler et de m’avoir accompagnée durant ma maladie … C’était très important pour moi et je vous en serai éternellement reconnaissante …J’estime que c’est un système indispensable au suivi des enfants malades … Je suis actuellement en 3eme année de licence … »

  « Grâce à V.E.C.V mon fils a pu accomplir sa scolarité conjointement avec son lycée de référence et passer son baccalauréat dans les meilleures conditions possibles compte tenu de sa maladie .Il mène aujourd’hui les études supérieures auxquelles il aspirait : merci à l’école France Quéré sans qui cela aurait été impossible »